En Grèce, l’impossible séparation de l’Eglise et l’Etat

Légende: dans les monastères orthodoxes, le drapeau grec flotte à côté de celui de l’église orthodoxe « Il y a une relation maternelle entre l’Église et la Grèce à travers les âges et on ne peut séparer les deux » énonce en novembre 2016 le chef de l’Église orthodoxe grecque M. Ieronymos. Ces paroles s’inscrivent dans un contexte de vives tensions avec le Ministre de l’Éducation Nationale et des Affaires Religieuses M. Nikos Filis. Ce dernier projette en effet de réduire l’influence de l’Église orthodoxe dans les cours obligatoires de religion que suivent tous les enfants grecs dans l’enseignement public. Cette tentative est vue par l’Église comme une volonté de « déchristianiser » et « dé-helléniser » la Grèce . Peu après, signe de la forte influence de l’Église sur un Premier Ministre (Alexis Tsipras), pourtant élu sur un programme de séparation de l’Église et de l’État, M. Nikos Filis perd son poste dans un remaniement ministériel. Sur quel fondement […]